Grâce aux retours critiques des bêta-testeurs (ceux qui ont étrenné les visites avant le lancement du site Baludio), nous avons affiné certains contenus. Nous vous dévoilons ici cinq améliorations apportées par ces expérimentateurs.

Ajouter un podcast d’intro

Initialement, nous entrions directement dans le vif du sujet. Suivant de judicieux conseils, nous avons ajouté une piste introductive qui vous permet de vous familiariser avec la voix du guide et de prendre le temps de régler le volume sonore adéquat pour une écoute confortable.

Limiter les durées des podcasts

Nous avons repéré lors des premiers enregistrements que l’oreille (et le cerveau !) fatigue bien vite. C’est pourquoi, idéalement, nous ne dépassons pas les 5 minutes pour les adultes, et 3 minutes pour les enfants. Les tests sur la visite ludique des mousquetaires à Auch nous ont confirmé qu’il valait mieux scinder une thématique en deux que de dépasser cette limite. Vous pourrez ainsi reprendre plus facilement après une pause, et réécouter un passage ou les règles d’un jeu !

Favoriser la mobilité

La visite guidée est par essence mobile, vous voyagez d’un endroit à un autre au fil du parcours pensé par votre guide. Mais certaines visites se prêtent moins à la mobilité, notamment lorsque leur thématique est plus historique que patrimoniale. C’était le cas à Auch, autour de notre évocation de la vie des mousquetaires : nous avions concentré l’écoute à proximité de la statue de d’Artagnan, sur l’escalier monumental. Au fil des tests, nous avons veillé à redimensionner le parcours et vous invitons à une découverte progressive, par palier, jusqu’à saluer au plus près le célèbre Gascon.

Garder un vocabulaire accessible

Pas facile de trouver le ton juste pour des podcasts communs à des visiteurs d’horizons différents. Cela est particulièrement vrai dans les épisodes destinés aux enfants ! C’est pourquoi nous sommes heureux d’avoir relevé le défi grâce à des jeux et des phrases simples, riches et divertissantes. Pour des vacances instructives et sympa à écouter, un pour tous, tous pour Baludio !

Préférer la sobriété dans l’univers sonore

L’habillage sonore a fait l’objet de longs débats. Fallait-il y inclure de la musique traditionnelle, des bruits d’épée en référence à d’Artagnan, de la langue gasconne ? Au final, c’est la sobriété qui l’a emporté : un chant d’oiseaux, des cloches, et la voix chuchotée d’une guide. Quelques bruitages secondaires ponctuent les podcasts, mais sans jamais perturber le fil du discours. La voix de votre guide est à elle seule tout un univers…

Et vous, que nous conseillez-vous pour améliorer Baludio ?